Domaine de chasse : 5 bonnes raisons de manger votre gibier

Noël passé, ce n’est pas pour autant la fin des célébrations et des fêtes ! Le mois de janvier ne manque pas d’occasion de se retrouver en famille ou entre amis autour d’un bon dîner : s’offrir les derniers cadeaux de Noël pour les retardataires, se retrouver pour se souhaiter une bonne année ou encore célébrer l’Epiphanie autour d’une galette des rois. Qui dit dîner dans un domaine de chasse, dit gibier au menu ! Et si l’un de vos invités se montre réticent ou circonspect devant le gibier de votre domaine de chasse, voici 5 bonnes raisons à lui donner pour le persuader d’y goûter.

La diversité des espèces présentes sur votre domaine de chasse

Ne laissez personne proclamer sur votre domaine de chasse qu’il n’aime pas le gibier ! Cette affirmation n’a aucun sens. Pour la simple et bonne raison que le gibier est un terme générique qui englobe de nombreuses espèces aux caractéristiques gustatives très différentes. Lorsqu’on évoque le mot gibier, les personnes pensent spontanément au gros gibier comme le sanglier, le cerf et le chevreuil, des viandes avec un goût assez prononcé. Pourtant, le gibier à plumes est très recherché sur les domaines de chasse et les viandes de perdrix, bécasse ou pigeon ramier ont des chairs très fines et goûtues.

Des recettes originales et savoureuses

Les recettes de gibier ne manquent pas pour épater vos convives ! Il est sûr qu’avec du gibier, vous pouvez aisément créer la surprise. Ces viandes furent pendant longtemps la base de notre alimentation. Nous en avons pourtant perdu l’habitude et le goût. Dès lors, c’est une véritable découverte et un voyage gustatif que vous pourrez offrir à vos invités le temps d’un festin dans votre domaine de chasse.

Les qualités nutritionnelles du gibier

Le gibier est plus riche en protéines et plus pauvre en matières grasses comparé aux viandes que nous avons l’habitude de consommer. A titre d’exemple, 100 grammes de faisan couvrent le tiers de nos besoins nutritionnels quotidiens en protéines. Le gibier est aussi plus riche en sels minéraux, essentiels au bon fonctionnement de notre organisme. Il contient plus de phosphore, plus de potassium, plus de fer et plus de magnésium que les viandes issus de l’élevage industriel. Elle contient en revanche moins de sodium, ce qui est bénéfique sur la tension artérielle.

Le met des rois

Avant l’industrialisation et le développement intensif de l’élevage, la majorité de nos apports carnés venait du gibier. Sur les tables des princes et des rois, le gibier figurait en met de premier choix. Le gibier était alors réservé aux propriétaires de domaines de chasse et aux chasseurs. Ses saveurs étaient célébrés dans des chansons et des poèmes. Prélever du gibier sur le domaine de chasse était alors extrêmement codifié et ritualisé. Le manger était comme un dernier hommage rendu à la bête tuée.

La préservation de votre domaine de chasse

Au delà de toutes les bonnes raisons gustatives et gastronomiques, il est nécessaire lorsqu’on a acheté un domaine de chasse, de préserver son équilibre. Dès lors, il est important de garder le contrôle de la population de chaque espèce et le cas échéant de mener des prélèvements. Chasser et manger son gibier est donc un élément essentiel du fonctionnement et de la bonne santé d’un domaine de chasse et de son écosystème.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *