5 secrets de châteaux

Châteaux célèbres ou châteaux méconnus, tous gardent jalousement des secrets vieux de plusieurs siècles. Que seraient en effet les châteaux sans les histoires qui leur sont liées ? Lorsque l’on souhaite acheter un château, on tombe à la fois amoureux de son architecture, de son style, mais aussi de sa légende et de son histoire. Et c’est souvent, quand on croit tout savoir d’un lieu, que les plus belles surprises nous attendent. En voici la preuve, avec quelques châteaux célèbres dont nous vous dévoilons 5 secrets pourtant bien gardés.  

Château de Blois : une charpente presque millénaire

Loire_Cher_Blois1_tango7174

L’immense château de Blois est terminé en 1214. De nombreux travaux, rénovations et changements séparent le château de Blois d’aujourd’hui, de celui du XIII ème siècle qu’il fut. Cependant, un élément a traversé les siècles depuis 1214 : la charpente de la grande salle de justice. Les grandes poutres en chêne de la charpente de la salle de justice du château de Blois n’ont pas bougé et résistent depuis toujours aux effets du temps. Cette salle de justice est la plus ancienne salle civile gothique de France. Elle accueillit à deux reprises les Etats généraux.

Château de Blois : la reine et le mage

Le château de Blois cache un second secret. Au sommet de la tour du Foix, la très superstitieuse Catherine de Médicis aménagea un observatoire astrologique où elle et son mage, Ruggieri, s’isolaient pour deviner le destin de la famille royale. Catherine de Médicis ne prenait en effet aucune décision sans consulter astrologues et mages. La prophétie de la mort de Catherine reste une légende fameuse de l’Histoire de France. Ruggieri avait annoncé à la reine qu’elle mourrait près de Saint-Germain. Cette dernière, terrorisée, se tint éloignée du quartier de Paris et du château éponymes. En 1589, elle tomba malade au château de Blois. Un prêtre se présenta alors et s’entretint avec elle longuement. Lorsqu’elle lui demanda son nom, il répondit : “Je suis l’abbé de Saint-Germain, Madame”. Catherine mourut quelques heures plus tard.

Château de Chambord : les dessins secrets

Chateau_de_Chambord_2008

L’échansonnerie du château de Chambord réserve un spectacle unique. Cette pièce du château, réservée au stockage de l’argenterie de table et des vins du roi, est recouverte de dessins tracés au fusain. Ces dessins représentent un château, un buffet d’orfèvrerie, un globe terrestre, des plats, des coupes, tout ce qui peut représenter les bonheurs de la table.

 

Château de Versailles : le cabinet secret du roi

palace-of-versailles-493924_960_720

C’est une minuscule pièce du château de Versailles, non ouverte au public. Jouxtant la chambre du roi, ce cabinet secret fut terminé au début de l’été 1789, quelques mois avant l’expulsion du roi du château de Versailles pendant la Révolution française. Le cabinet secret du roi du château de Versailles est un petit bijou avec ses sculptures fines en bois et ses dorures.

Château de Chenonceau : le Bal des seins nus

Chateau_de_Chenonceau

Ce n’est pas une pièce secrète que cache le château de Chenonceau, mais bien un des événements les plus sulfureux de l’époque. Emblème des fêtes et des plaisirs, le château de Chenonceau fut le théâtre du Bal des seins nus. Le 9 juin 1577, Catherine de Médicis offrit une grande fête pour inaugurer la grande galerie du château, salle magnifique jetée au-dessus du Cher. Le but secret de cette fête était de prouver à la France et à toutes les cours d’Europe que son fils, Henri III, était un homme capable de donner un dauphin à la France. Pour symboliser la virilité et l’érotisme entourant le roi, Catherine demanda à plus de 60 jeunes filles de faire le service de cette fête, torses nus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *