Comment agrandir sa maison ?

Faire agrandir sa maison est un acte tentant. Qu’il s’agisse de la maison dont vous êtes propriétaire ou d’un projet allant de pair avec un investissement immobilier, cela peut être un moyen simple d’ajouter de l’espace et de la valeur à votre propriété. Mais avant de vous lancer dans des travaux d’extension, voilà nos conseils pour gérer en toute sérénité l’agrandissement de votre demeure.

Faire agrandir sa maison : premières étapes

La première chose à faire est de choisir soigneusement un architecte qualifié qui va être en mesure de vous proposer un plan adapté. C’est l’occasion d’augmenter la valeur de votre maison, il est donc essentiel de sélectionner quelqu’un de compétent. 

Et il est important de réfléchir à la manière dont vous allez conduire cette extension : vers le haut, le bas, un côté, etc. ? Si vous n’avez pas assez d’espace pour agrandir au niveau du sol, vous devrez peut-être envisager d’ajouter un étage. Cela permet alors d’agrandir par exemple votre maison de campagne sans toucher au terrain autour, mais génère des frais supplémentaires pour démonter la structure du toit, installer un nouveau plancher et consolider les murs. 

Pensez également à l’attrait esthétique de votre maison : l’extension doit s’harmoniser avec l’ensemble existant pour ne pas lui faire perdre sa valeur. 

Ai-je besoin d’un permis de construire pour agrandir ma demeure ?

Selon la loi, les propriétaires de maison doivent s’assurer que tout nouveau bâtiment ou plan de rénovation de leur maison a été approuvé par les autorités locales compétentes.

Que vous vouliez construire un nouveau mur autour de votre propriété, construire une piscine dans les jardins de votre manoir, ajouter une pièce, un deuxième étage à votre maison de campagne ou une nouvelle aile à votre château, il est important de communiquer avec le service d’urbanisme de votre municipalité car vous pourriez avoir besoin d’un permis de construire avant de procéder à l’agrandissement. Il faudra constituer un dossier comprenant le plan de vos travaux et le soumettre à votre mairie. Pour simplifier les démarches administratives, certains travaux ne nécessitent qu’une autorisation préalable après déclaration, mais pour une extension de plus de 40 m2 par exemple, vous avez besoin d’un permis de construire.

Quelles répercussions sur mes voisins si j’entame ces travaux ?

Pour éviter de commencer une guerre de voisinage, voire d’enfreindre la loi, quelques règles doivent être respectées par rapport à vos voisins. Notre premier conseil est de vérifier le bornage de votre propriété afin d’être certain de ne pas vous retrouver à empiéter sur les terrains de vos voisins, ou construire un bâtiment trop près des leurs (obligation d’une distance de 1,90 m entre une nouvelle fenêtre et eux). 

Il est important de tenir compte de l’effet que l’agrandissement de votre maison aura sur le voisinage, surtout si vous faites des modifications majeures à votre propriété. Il faut également tenir compte de l’aspect social car vos plans peuvent avoir une incidence sur leur qualité de vie pendant la période de construction. Il est donc sage de tenir vos voisins pleinement informés de vos intentions dès le début du projet.

Agrandir sa maison, combien ça coûte ?

Différentes entreprises de construction s’accordent sur un prix moyen allant de 1000 à 3000 € le m2 selon les matériaux choisis si vous décidez d’ajouter une pièce à votre propriété. Mais chaque chantier est unique et c’est votre architecte qui sera en mesure de vous proposer un devis adapté.

N’oubliez pas de prévenir votre compagnie d’assurance de l’agrandissement de votre propriété afin qu’elle modifie votre contrat d’assurance habitation.