domaine viticole

Les conseils pour investir dans un domaine viticole

L’achat d’un domaine viticole est pour beaucoup la réalisation d’un rêve. Trois types de profils d’acheteurs se dessinent : le professionnel du vin (déjà exploitant ou producteur, il cherche à s’étendre ou à acheter pour installer ses enfants), l’homme d’âge mûr en milieu ou fin de carrière (amoureux du vin, il souhaite se reconvertir professionnellement et investir dans un beau cadre de vie), enfin la clientèle internationale (avec une forte présence anglaise et chinoise). Pour éviter les lendemains qui déchantent et acheter bien informé, BARNES Propriétés & Châteaux vous livre quelques conseils pour investir dans un domaine viticole.

Bien comprendre ses motivations à acheter un domaine viticole

Achat coup de coeur ou achat orienté rentabilité, le futur propriétaire de domaine viticole doit bien travailler son projet en amont. Aujourd’hui, les domaines viticoles ne sont plus uniquement utilisés pour la production de vin. Certains par exemple les transforment en gîtes ou en résidences hôtelières, tandis que d’autres visent le marché du tourisme oenologique. En fonction de votre projet, vous privilégierez la valeur des vignes ou bien la valeur du bâti. Dans les comportements des acheteurs de domaines viticoles, on note une attention accrue à la valeur des vignes dans le Bordelais, tandis qu’en Provence, la valeur du bâti sera un facteur déterminant.  

Un domaine viticole est une entreprise

On trouve des domaines viticoles à vendre à tous les prix. De petites propriétés sont ainsi disponibles dès 1,5 million d’euros. Mais on ne s’improvise pas gérant d’un domaine viticole du jour au lendemain. Il va vous falloir raisonner en véritable chef d’entreprise et anticiper les besoins en investissement, fond de roulement, trésorerie. Faîtes-vous accompagner par des spécialistes comme BARNES Propriétés & Châteaux pour étudier soigneusement les derniers bilans, le chiffre d’affaires, les résultats, les stocks et établir des budgets prévisionnels en fonction de vos objectifs. Si vous souhaitez vivre de votre vin, il vous faudra en plus de gérer la production, penser à la commercialisation de vos bouteilles, à leur distribution, et aux aspects communicationnels et de marketing.

 

Pour ne pas se tromper, la localisation de votre domaine et le choix de vos partenaires sont essentiels. Mieux vaut ainsi pour les domaines viticoles du Bordelais se concentrer sur les appellations Bordeaux supérieur et à forte notoriété. Il s’agira aussi de se construire un réseau solide de commerçants, professionnels de la grande distribution et hôteliers afin de développer commercialement votre domaine viticole et faire connaître votre vin au plus grand nombre. Un domaine viticole orienté rentabilité économique s’étendra sur 15 à 20 hectares de vignes. En dessous, les recettes serviront surtout à équilibrer les charges. En dessus, la rentabilisation sera plus longue et difficile.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *