Quelles différences entre un centre équestre et un haras ?

L’équitation est le quatrième sport le plus pratiqué par les Français (derrière le foot, le tennis et le basket), que ce soit pour le loisir ou en compétition. Toute une organisation s’est donc mise en place autour de cette industrie. Passionné par les chevaux, vous avez peut-être songé à faire l’acquisition d’un haras ou à acheter un centre équestre ? BARNES Propriétés et Châteaux vous aide à déterminer les différences entre un centre équestre et un haras.

Qu’est-ce qui différencie un centre équestre et un haras ?

Qu’est-ce qu’un haras ?

Un haras est un endroit dédié à la reproduction de chevaux de race. Les propriétaires d’un haras vont donc soigneusement sélectionner des juments et des étalons qu’ils vont croiser pour en faire les meilleurs dans leur spécialité : course, obstacle, polo, etc. Ou alors répondant à des critères physiques précis. En France, on dénombre près de 35 000 structures dédiées à la reproduction des chevaux. Ces haras sont de tailles variées. On compte 22 haras nationaux en France. Les autres appartiennent à des propriétaires privés.

Qu’est-ce qu’un centre équestre ?

Un centre équestre est un établissement ayant pour vocation principale la pratique de l’équitation auprès de tout public.

Les principales activités d’un centre équestre sont les suivantes :

  • dressage, entraînement et maintien en condition de chevaux en vue de compétitions ou de loisir.
  • mise en location de chevaux dressés ou entraînés par le centre pour la promenade ou le tourisme,
  • enseignement de l’équitation,
  • organisation de concours et de compétitions,
  • vente des chevaux.

Comment créer un haras ou un centre équestre ?

Dans un haras comme dans un centre équestre, vous êtes propriétaire des chevaux qui sont dans vos écuries. Cela demande donc un investissement important de base.

Pour un haras, il vous faut des juments poulinières que vous fécondez naturellement ou non avec des étalons.

Pour un centre équestre, il vous faut des chevaux de qualité qui puissent être montés par des néophytes ou des cavaliers émérites.

Quelles sont les obligations pour créer un haras ou un centre équestre ?

Pour un centre équestre, vous êtes obligé d’avoir au moins un membre du personnel diplômé DRDJS (Direction Régionale et Départementale de la Jeunesse et des Sports) pour l’encadrement des phases d’enseignement. Cela signifie avoir un brevet d’état d’éducateur sportif ou un brevet professionnel délivré par cet organisme.

L’activité est considérée comme artisanale pour des structures comptant moins de 10 employés, puis devient commerciale.

Tout centre équestre propriétaire doit se déclarer auprès de l’Institut français du cheval et de l’équitation (IFCE) avant l’arrivée du premier animal.

Pour un haras, le propriétaire doit informer la préfecture de sa volonté de créer un élevage et justifier de diplômes ou d’une expérience d’au moins 5 ans dans le domaine.

Quelle propriété acheter pour un haras ou un centre équestre ?

Les installations nécessaires pour créer un haras ou un centre équestre sont assez peu différentes.

Pour un haras comme pour un centre équestre, vous avez besoin de boxes ou stalles pour les chevaux, d’une grange pour le fourrage, de paddocks, de douche pour les chevaux et d’une sellerie. Manège et carrière permettent d’entraîner les chevaux.

Pour un centre équestre, il faut penser à disposer également d’un club-house, d’une zone d’accueil pour le public, d’un parking, de vestiaires et douches pour les cavaliers.

La différence entre un haras et un centre équestre est la nécessité de la proximité du public. Pour que votre centre équestre soit fréquenté, il est important qu’il ne soit pas trop éloigné d’une grande ville. Pour un haras, c’est un critère de moindre importance.


Si vous pensez à acheter un haras ou un centre équestre, faites confiance aux experts de BARNES Propriétés et Châteaux qui sauront vous accompagner dans votre démarche d’acquisition d’une propriété en France.