acheter un chateau

Les étrangers et les châteaux français

Les investissements étrangers en France soulèvent fantasmes et inquiétudes. Ils sont pourtant le signe d’une économie attractive et dynamique. L’achat de châteaux par des étrangers contribue à l’entretien de notre patrimoine et à son rayonnement international. Difficile de connaître avec précision, la part des investisseurs étrangers propriétaires de châteaux en France. Pourtant, la vente d’un château à un étranger se retrouve souvent dans les pages des journaux s’accompagnant d’anecdotes et parfois de scandales. Loin des idées reçues, BARNES Propriétés & Châteaux dresse le portrait et les motivations de ces étrangers qui souhaitent acheter un château en France.

Quelques chiffres sur les étrangers et les châteaux français

L’économie française attire les investisseurs étrangers. Mais contrairement aux titres racoleurs de la presse qui demandent “à qui appartient la France”, les investissements étrangers sont proportionnellement faibles comparés à ceux provenant de citoyens français. Il n’existe pas de chiffres spécifiques des achats et ventes de châteaux par des étrangers ; sauf pour les domaines viticoles. Et les chiffres sont éloquents malgré les fantasmes tenaces et la surmédiatisation : seul 2% des domaines viticoles français appartiennent à des étrangers. A titre d’exemple, sur les 9 800 châteaux que compte le Bordelais, seulement 60 sont détenus par des Chinois.

Les chiffres des résidences secondaires vont dans le même sens : sur les 3,18 millions de résidences secondaires que compte la France, les étrangers n’en possèdent que 5%. C’est surtout dans l’immobilier très haut de gamme (au delà des 4 millions d’euros) que la part des investisseurs étrangers égale celle des nationaux.

 

Les origines des acheteurs sont diverses. Dans le cas des domaines viticoles, sept nationalités se partagent 87% des domaines vendus à des étrangers :

  • Le Royaume – Uni (22%)
  • La Chine (21%)
  • La Belgique (17%)
  • La Suisse (9%)
  • L’Allemagne, les Pays-Bas et les Etats-Unis (6% chacun).

 

Dans les ventes de châteaux, les spécialistes, tels que BARNES Propriétés & Châteaux, notent la présence de plus en plus prégnante d’acheteurs russes, brésiliens ou issus des pays du Golfe Persique comme le Qatar et les Emirats Arabes Unis.   

Pourquoi acheter un château en France ?

De nombreuses raisons expliquent l’engouement des investisseurs étrangers pour les châteaux français : histoire, culture, patrimoine. Des incitations fiscales existent aussi pour les attirer car ils participent activement à l’économie du pays. Pour des pays tels que les Emirats Arabes Unis et le Qatar, l’investissement dans des châteaux et plus généralement dans de l’immobilier haut de gamme en France, correspond à une stratégie économique à long terme. En effet, ces pays se doivent de diversifier leurs investissements et placements financiers car leurs modèles économiques doivent anticiper la fin des réserves pétrolières.

Les Chinois investissent quant à eux dans les domaines viticoles car la culture du vin est très présente en Chine. C’est aussi un moyen d’importer dans leur pays le savoir-faire français.

L’acquisition d’un château en France est pour tous un signe fort de distinction et de réussite sociale. Avec son image intemporelle de raffinement et d’élégance, la France et ses châteaux continuent de faire rêver les investisseurs du monde entier. Ce n’est donc pas un hasard, si la France reste dans le top 5 des pays les plus attractifs pour les investisseurs étrangers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *