Le chasse du petit et du grand gibier

La chasse au petit gibier désigne la chasse d’animaux de petite taille : le lapin, la perdrix, le faisan… La plupart du temps, la chasse au petit gibier est réalisée à l’aide d’un chien d’arrêt, qui aura pour rôle de prendre l’émanation du gibier, de l’approcher, de le marquer et de l’arrêter, et ceci jusqu’à l’arrivée du chasseur. Il existe différents types de chasse pour chasser le petit gibier : la chasse devant soi, la billebaude, la battue, la chasse au furet et la chasse aux chiens courants. il est possible de chasser le petit gibier dans une forêt ou dans une plaine. Au Moyen-Âge la différence entre la chasse au petit gibier et la chasse au grand gibier se faisait ainsi : la chasse au grand gibier était réservée aux nobles et la chasse au petit gibier était laissée au reste de la population.

La chasse au grand gibier désigne la chasse d’animaux de taille moyenne et de grande taille : le cerf, la biche, le chevreuil ou encore le chamois… Il est possible de traquer les animaux qui appartiennent à la catégorie du grand gibier grâce aux foulées (empreintes) de ces animaux. La chasse au grand gibier est souvent accompagnée d’une meute de chiens qui appuient et aident le chasseur à tirer un animal. Les modes de chasse au grand gibier sont nombreux : chasse à l’affût, battue (ce mode de chasse est le plus répandu pour chasser le grand gibier en France), poussée silencieuse…

C’est en Sologne qu’on retrouve le plus de domaines de chasse et cela est tout simplement dû à l’abondance de gibier dans les grandes et belles forêts de Sologne (500 000 hectares de forêts). Il faut également noter un avantage très pratique : la proximité avec la capitale parisienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *