Le prix d’un permis de chasse

La France compte 1,12 million de chasseurs. Pour la pratique de la chasse, un permis est obligatoire. Si vous êtes propriétaire d’un domaine de chasse ou comptez acheter une propriété pour y chasser, BARNES Propriétés et Châteaux vous explique combien coûte le permis de chasser et qu’est-ce qu’il permet de faire.

Quel est le prix du permis de chasse ?

Pour obtenir son permis de chasser, il faut passer un examen obligatoire, comprenant des questions théoriques et des exercices pratiques afin d’obtenir un certificat, document officiel.

Le coût d’inscription à l’examen du permis de chasse est de 46 euros.

Une fois l’examen passé et la validation obtenue, le chasseur doit s’acquitter d’une redevance afin d’avoir le droit de pratiquer la chasse.

 

Le prix des redevances du permis de chasser en 2018-2019

Il y a 2 types de permis de chasser : le permis national et le permis départemental (valide sur le département choisi et ses communes limitrophes).

On peut choisir un permis annuel, alors valide du 1er juillet au 30 juin de l’année suivante ou un permis temporaire pour 3 ou 9 jours consécutifs de chasse.

Le prix du permis de chasse varie selon la durée souhaitée et le champ d’application. La cotisation pour la saison 2018-2019 en France est ainsi fixée :

 

3 jours 9 jours Annuel
Permis départemental 17,58 euros 26,99 euros 44,58 euros
Permis national 67,94 euros 136,13 euros 227,68 euros

À cela doit s’ajouter le montant variable de la cotisation fédérale du département choisi et éventuellement une cotisation sous forme de “timbre” suivant le type de gibier que vous comptez chasser.

Le montant total est versé en un seul règlement.

N.B. : Pour les chasseurs venant d’obtenir leur permis de chasse, ces tarifs sont diminués de moitié pour la saison de chasse qui suit la date d’obtention de leur titre.

 

À quoi sert l’argent du prix des redevances d’un permis de chasse ?

L’argent collecté pour les redevances du permis de chasse est ainsi réparti :

  • un peu plus de la moitié revient à l’ONCFS (Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage), un organisme public chargé, entre autres, de la surveillance des territoires, de la police de l’environnement et de la chasse, ou encore de la délivrance du permis.
  • un quart est reversé aux fédérations de chasse au niveau départemental et national.
  • l’argent restant sert à indemniser les agriculteurs victimes de dégâts de leurs cultures par le grand gibier (que ce soit ou non dans le cadre de la chasse).

 

 


Si vous souhaitez acheter une propriété de chasse, faites confiance aux experts de BARNES Propriétés et Châteaux pour vous accompagner.


A découvrir aussi

Nombre de chasseurs en France en 2018 La chasse est le troisième loisir préféré des Français. Vous êtes vous aussi un amoureux de la chasse et vous pensez à acheter un domaine de chasse po...
Les 5 plus belles propriétés de chasse Chez BARNES Propriétés & Châteaux, nos experts en propriétés de chasse vous accompagnent pour trouver les biens qui vous correspondent. Forêts, pl...
5 raisons d’habiter en Sologne Si la Sologne possède une identité particulière, c’est à la richesse naturelle de sa faune et de sa flore qu’elle le doit. La diversité de son patrimo...
Le droit de chasse sur un domaine privé Vous êtes propriétaire d’un domaine de chasse, ou vous comptez faire l’acquisition d’un domaine de chasse. Le droit de chasse est un droit d’usage, et...
Chasse : le statut juridique des espèces Tout animal sauvage a un statut juridique. Ceux-ci varient suivant la quantité de leur population, mais aussi sur l’impact que leur existence a sur l’...