Les différents types de chasse

L’art de la chasse est protéiforme et riche. Pratique ancestrale, on peut chasser en solitaire, en collectif, avec ou sans arme à feu. Et vous, quel type de chasse souhaitez-vous pratiquer sur votre domaine de chasse ? La réponse à cette question déterminera le type de propriété de chasse qui vous conviendra. Selon le type de chasse que vous pratiquez sur votre domaine de chasse, certains critères de sélection prendront plus ou moins d’importance, comme la surface, la présence de plans d’eau et de forêts ou les équipements du bâti. Donc avant d’acheter une propriété de chasse, renseignez-vous sur les différents types de chasse praticables sur votre domaine de chasse.

Les différents types de chasse

Les chasses dites traditionnelles

Chasse en battue, chasse à cour, chasse devant soi, il existe de nombreux mode de chasse qui varient selon l’équipement, le type de gibier chassé et la région de votre domaine de chasse. BARNES Propriétés & Châteaux vous dresse ici un panorama presque exhaustif.

Les chasses collectives

La France compte plus de 1,1 million de chasseurs pratiquants. Parmi ceux-ci, une majorité pratique la chasse en battue. La chasse en battue est une chasse collective durant laquelle les rabatteurs vont effrayer et diriger le gibier vers des tireurs postés sur une ligne de couloirs de tirs. Quel que soit le gibier que vous chassez sur votre domaine de chasse, la chasse en battue peut être utilisée.

Non moins célèbre que la chasse en battue, mais nécessitant un budget bien plus conséquent, la chasse à courre ou vénerie est, dans l’imaginaire collectif, le symbole de la chasse traditionnelle. Pour pratiquer la chasse à cour sur votre domaine de chasse, celui-ci devra s’étendre sur une surface supérieure à 80 hectares et disposer d’équipements comme un chenil pour prendre soin de la meute de chien et d’écuries pour les chevaux. La chasse à courre est une chasse au petit et au grand gibier. Elle consiste à épuiser le gibier, via une meute de chien lancée à sa poursuite.  

Les chasses individuelles

La chasse à l’affût autrement dénommée chasse à l’approche ou chasse silencieuse est une chasse qui se pratique plutôt en solitaire. Elle consiste à traquer l’animal en silence afin de l’approcher au plus près puis le tirer. Le chasseur est embusqué sur un mirador ou dans un abri de chasse pour ne pas être repéré par le gibier.

Autre type de chasse : la chasse devant soi au chien d’arrêt. Pour pratiquer ce type de chasse sur votre propriété de chasse, vous aurez besoin d’un ou plusieurs chiens de chasse. Le Springer Spaniel, le Cocker, l’Epagneul et le Pointer sont des races de chien parfaites pour la chasse devant soi. Le rôle du chien est de percevoir l’émanation du gibier, de l’approcher, de le marquer puis de l’arrêter en attendant l’arrivée du chasseur.  C’est un vrai travail de complicité entre le chien et son maître.

Les chiens, meilleurs auxiliaires du chasseur, sont absolument nécessaires dans la chasse dite de recherche au sang. Elle consiste en la traque de gibier blessé. Les chiens à l’odorat très développé comme les Teckels, les Labradors ou les Rouges de Hanovre, vont pister l’animal blessé jusqu’à ce que le chasseur le retrouve et le tue.

 

Les chasses sans fusils

Les chasses sans fusils de chasse ou armes à feu comptent de plus en plus de nouveaux pratiquants.

L’art de la fauconnerie

La fauconnerie est une chasse dans laquelle l’auxiliaire de chasse est un oiseau (faucon, éperviers, buses …). On distingue la chasse de haut-vol et la chasse de bas-vol. Votre domaine de chasse doit compter plusieurs dizaines d’hectares pour pratiquer la chasse de bas-vol et plusieurs centaines pour la chasse de haut-vol. Il doit être absolument sécurisé pour votre oiseau (pas de lignes électriques, de clôtures, de voies de circulation …). Un domaine de chasse très giboyeux est nécessaire car le taux de capture en chasse au vol est faible. Pour plus d’informations sur la fauconnerie, n’hésitez pas à consulter notre article : Pratiquer la fauconnerie sur son domaine de chasse.

 

La chasse à l’arc

On compte 17 000 chasseurs à l’arc en France. Un chiffre en constante augmentation. L’arc est la seule arme de chasse à tir autorisée avec le fusil de chasse. Les autres armes comme par exemple les arbalètes, les lances ou les frondes ne sont pas autorisées par la législation. Pour pratiquer la chasse à l’arc sur votre domaine de chasse, vous devez être muni d’un permis spécifique. Toutes les informations sur la pratique de la chasse à l’arc sur votre domaine de chasse sont disponibles sur notre site.

Le piégeage

Lapins, renards, corneilles sont autant d’espèces que vous pouvez chasser en recourant au piégeage. La législation distingue cinq catégories de pièges. A partir des pièges de catégories 2, il vous faut obtenir un agrément de la préfecture pour la chasse à piège. Pour installer des pièges sur votre domaine de chasse, il vous faudra donc assister à une formation de 16 heures.

 

Vous avez répondu aux deux questions essentielles que sont : quel type de chasse souhaitez-vous pratiquer sur votre domaine de chasse et quel type de gibier souhaitez-vous chasser sur votre domaine de chasse ? Alors vous êtes prêt à établir les critères pour choisir votre domaine de chasse.

 

Revenir vers le Guide de la chasse.