Les aides pour financer l’achat de son château

L’achat d’un château est un acte de passionné. Pas besoin d’avoir une grande fortune pour acheter un château. Les châteaux se vendent à tous les prix… Pour financer un château, il est important de bien réfléchir dès le début de son projet, à ses besoins et aux fonds dont vous disposez. Des aides financières pour votre château existent. Sous forme de subventions, d’aides d’Etat, ou de défiscalisation, financer un château exige minutie et patience. Les experts BARNES Propriétés & Châteaux vous informent sur les aides pour l’achat de votre château.

Financer son château pour un euro symbolique

Il existe des dizaines de milliers de châteaux disponibles en France. Tous les propriétaires n’arrivent pas toujours à assumer les charges des dépenses courantes et des rénovations. C’est pourquoi, lors de l’achat d’un château, il est possible de faire de très bonnes affaires.

Des collectivités et des organismes étatiques ou para publics peuvent, eux aussi, être propriétaires de châteaux. Souvent, il est possible de leur racheter le château pour un euro symbolique. Une convention doit alors être signée avec le Ministère de la Culture. Attention, l’achat d’un château pour un euro symbolique s’accompagne de l’obligation, par la convention signée et la loi, d’effectuer des travaux de rénovation dans le château, dont les coûts sont souvent astronomiques.

Défiscalisation et château

Les aides financières relatives aux châteaux et notamment les subventions ou aides d’Etat sous forme de défiscalisation, ne concernent normalement pas l’achat d’un château mais les travaux réalisés en son sein.

En effet, l’achat d’un château donne droit à des aides financières et fiscales dont les principales sont les suivantes :

  • La loi Malraux 2014. Pour les châteaux situés en Secteur sauvegardé, ou dans une Zone de Protection du Patrimoine Architectural Urbain ou Paysager (ZPPAUP), la loi Malraux donne droit à des réductions d’impôts en cas de travaux de restauration du château (de 30 à 22% du montant des travaux, plafonné à 100 000 euros par an).
  • Les subventions pour les châteaux inscrits ou classés historiques.
  • Une réduction des impôts pesant sur votre château du type impôts fonciers, voire une exonération totale des droits de succession ou de donation.

Ces dispositifs sont cumulables, mais concernent surtout des frais engagés après l’achat du château.

Les aides pour financer son château

Le meilleur moyen pour financer l’achat de son château est d’en diversifier les usages, c’est-à-dire de l’exploiter comme une petite entreprise. En effet, animer son château d’activités en lien avec son histoire est un parfait moyen de faire émerger un modèle économique capable de couvrir les frais liés à l’achat et l’entretien de votre château. Cela peut par exemple être des visites guidées ouvertes au public, l’organisation d’évènements comme des mariages et des séminaires d’entreprises, ou bien des spectacles équestres, ou la location du lieu pour des tournages ou des festivals.

Dans ce type de projets, l’acquéreur du château pourra bénéficier plus facilement d’un emprunt bancaire ou de fonds publics régionaux, dans la mesure où il pourra prouver que le château est capable de quasiment s’auto financer et offrira un service culturel et de loisir aux populations locales et aux touristes, ce qui participe de la valorisation d’un territoire.