Entretenir son étang naturel

Date de dernière modification : 22 avril 2022

Vous avez fait creuser un étang naturel sur votre domaine et vous souhaitez y voir se développer la faune et la flore en toute harmonie ? Sachez que, pour garantir la prospérité de ce biotope, il vous faudra en effectuer l’entretien tout au long de l’année. Découvrez nos conseils pour un étang prospère qui magnifie votre terrain !

À chaque saison un entretien spécifique

Au gré des saisons, les besoins des plantes, des poissons et des autres espèces aquatiques qui peuplent votre étang naturel évoluent. Pour un entretien optimal, il est donc nécessaire de prendre en compte cette saisonnalité.

Printemps

Le printemps est l’époque de repousse des plantes aquatiques. Il convient ainsi d’en ôter les parties mortes et, si nécessaire, de tailler celles qui ont trop poussé.

Été

Durant l’été, votre étang naturel nécessite très peu d’entretien. N’hésitez pas, toutefois, à tailler les plantes aquatiques qui le nécessitent.

Automne

C’est en automne que votre étang requiert le plus d’attention. En premier lieu, il est nécessaire de retirer les feuilles qui y tombent, de façon à ce que l’eau ne s’acidifie pas. Les parties mortes des plantes aquatiques doivent être taillées et les plantes devenues trop grandes divisées ou rempotées. N’oubliez pas aussi de vous assurer de l’absence de boue au fond de votre étang. Enfin, il peut être utile de vérifier la qualité de l’eau qui laisse souvent à désirer en automne, notamment à cause de la présence de débris organiques.

Hiver

L’hiver constitue une période de repos pour l’étang durant laquelle il est préférable de ne pas intervenir. Cependant, veillez à ce que celui-ci ne gèle pas complètement afin qu’il puisse continuer à absorber suffisamment d’oxygène.

Effectuez une fois par an une vidange de votre étang

Il est recommandé d’effectuer une vidange annuelle de votre étang naturel, idéalement entre début décembre et fin février. Cette démarche consiste à abaisser temporairement le niveau de l’eau de l’étang de façon à vérifier l’état sanitaire des populations piscicoles qui y sont présentes. La vidange doit être effectuée le plus rapidement possible pour que le taux de survie des poissons soit le plus élevé possible.

Régulez la présence d’algues

La présence d’algues est normale dans un étang naturel. Toutefois, il convient d’éviter de les laisser s’y accumuler. Lorsqu’elles pullulent, en effet, elles peuvent entraîner une réduction des niveaux d’oxygène et une augmentation de la concentration en ammoniac, qui devient alors toxique pour les poissons.

Prenez soin des poissons

Les poissons constituent un maillon essentiel à l’équilibre biologique de votre étang naturel. Pour assurer leur prospérité, sans pour autant qu’ils ne nuisent au biotope, il est indispensable de ne pas trop les nourrir. La suralimentation des poissons contribue en effet au développement d’algues filamenteuses. Aussi, si vous repérez des poissons malades (par exemple infestés de parasites, ou ayant un comportement anormal), il convient de les retirer de l’étang afin d’éviter qu’ils ne contaminent le reste de la population.

L’entretien général d’un étang, ainsi, est relativement peu contraignant et à la portée de tous. Mais sachez qu’il est toujours possible de faire appel à un professionnel si vous avez besoin d’apporter un soin plus spécifique à votre bassin !