taxe d'habitation pour résidence secondaire

Taxe d’habitation sur la résidence secondaire : doit-on la payer ?

Date de dernière modification : 18 novembre 2021

Comme 80% des foyers en 2020, vous avez peut-être été exonéré de la taxe d’habitation sur votre résidence principale, suite à la réforme datant de 2018. Cette réforme prévoit en effet une totale suppression de la taxe d’habitation des résidences principales à l’horizon 2023. Propriétaire d’un autre bien immobilier, lieu de villégiature, êtes-vous redevable d’une taxe d’habitation sur votre résidence secondaire ?

Qui est concerné par le paiement de la taxe d’habitation d’une résidence secondaire ? 

L’administration fiscale impose à tous les propriétaires le paiement de la taxe d’habitation, due au 1er janvier de l’année d’imposition, que la résidence soit habitée à titre principal ou secondaire. Si des abattements ou des plafonnements pouvaient être appliqués au calcul de votre taxe d’habitation principale, cela n’est pas le cas pour votre résidence secondaire. Ainsi les critères de foyer, d’âge ou de revenus ne sont pas pris en compte dans le calcul de cet impôt. Pour une même résidence secondaire, une famille de quatre personnes, un couple de personnes âgées ou un célibataire paieront la même taxe d’habitation. Il n’est pas tenu compte du quotient familial.

Comment est calculée la taxe d’habitation de votre résidence secondaire ?

La taxe d’habitation sur la résidence secondaire est établie en fonction de votre situation au 1er janvier de l’année d’imposition. Elle est ensuite calculée d’après la valeur locative cadastrale de votre propriété et de ses dépendances (jardin, remise, parking, atelier, etc.). Cette valeur des propriétés bâties est basée sur un taux, voté par la collectivité locale du lieu de situation de votre bien immobilier. Ainsi, plus la surface et le standing de votre résidence seront élevés, plus le montant de la taxe d’habitation sera important. Si vous possédez une résidence secondaire haut de gamme, avec piscine, parc et terrasse, la valeur locative cadastrale de votre bien sera classée au plus haut dans les grilles de calcul.

Certaines communes appliquent une surtaxe sur les logements vacants, sous la forme d’une majoration de 5 à 60 % sur votre taxe d’habitation, afin d’inciter les propriétaires contribuables à mettre leurs biens en location au profit des locaux.

Prendre en compte cette donnée est donc primordial au moment du choix de votre bien : investir dans l’achat d’une maison de campagne n’engendrera pas les mêmes coûts qu’une résidence secondaire en ville. Rapprochez-vous de notre équipe d’experts de BARNES Propriétés & Châteaux pour être conseillé au mieux dans l’achat de votre bien d’exception. 

Simulation de la taxe d’habitation de votre résidence secondaire

Il est possible de simuler la valeur de votre taxe d’habitation sur les propriétés en faisant le produit du montant de la valeur locative cadastrale par le taux d’imposition voté par votre collectivité territoriale. Cette valeur dépend de : 

  • la taille exacte de votre bien en m² ;
  • le nombre de pièces ;
  • la catégorie foncière.

Les cas d’exonération de la taxe d’habitation sur résidence secondaire

Propriétaire d’une résidence secondaire, vous vous demandez comment ne pas payer la taxe d’habitation ? Selon votre situation et celle de votre foyer, il est possible d’être exonéré de la taxe d’habitation secondaire. Si vous remplissez les critères suivants, vous pouvez alors bénéficier de cette exonération et en faire la demande auprès du Service des Impôts Fonciers du lieu de situation de votre résidence secondaire :

  • En raison de votre activité professionnelle, vous devez résider dans un logement différent de votre résidence principale ; 
  • Vous ne pouvez habiter votre résidence principale pour une cause étrangère à votre volonté ;
  • Vous vous installez durablement dans un établissement médical ou dans une maison de retraite, mais vous conservez tout de même votre ancienne résidence principale.