Construction d’un château fort avec les techniques du XIIème siècle

Modifié le 16 novembre 2021

Vivre l’histoire médiévale à l’époque contemporaine et comprendre la vie d’un seigneur ou d’un villageois du Moyen-Âge, telle est la promesse du projet fou de construire un château fort dans le strict respect des méthodes anciennes. Ce projet de construction d’un château fort est bien réel, il a vu le jour en 1997 grâce à un passionné de châteaux, Michel Guyot, déjà propriétaire du château de Saint-Fargeau. Amoureux des vieilles pierres chargées d’histoires, Michel Guyot s’est donné comme mission de restaurer le plus de châteaux possibles afin que les générations suivantes puissent jouir de ces témoins du passé. En juin 1997, il pose la première pierre du château de Guédelon, vaste chantier médiéval de construction historique d’un château fort selon les techniques et matériaux utilisés au Moyen-Âge.

L’histoire de la construction d’un château

Le château de Guedelon se situe à Treigny dans l’Yonne, sur le site d’une ancienne carrière, au centre d’une forêt, à une trentaine de kilomètres au sud-ouest d’Auxerre. La construction du château, ses plans, les techniques et méthodes anciennes utilisées, les métiers intervenant sur le chantier du château, sont des éléments très importants, recréés à l’identique de ceux du Moyen-Âge et supervisés par un comité scientifique. Les plans du château ont ainsi été réalisés par Jacques Moulin, architecte en chef des Monuments Historiques.

En 2002, les premiers ouvrages de la construction du château sont terminés : voûte à croisée d’ogives de la tour des logis, pont constitué de 57 troncs de chêne et de 670 clous forgés à la main, poterne dans les murailles nord du château. La charpente du logis seigneurial du château est posée en 2010, la toiture du château se termine avec plus de 28 000 tuiles posées, et en 2014 un moulin à eau voit le jour juste à côté du château.

Pourquoi construire un château selon les techniques médiévales ?

La construction du château de Guedelon qui est financée par différentes subventions, du mécénat privé et par la billetterie liée aux visites du château correspond à plusieurs objectifs. Outre la volonté du propriétaire du château, Michel Guyot, de laisser aux générations futures un témoignage vivant du passé, la construction d’un château fort selon les techniques du XIIème siècle vise aussi à améliorer les connaissances en castellologie. Cette discipline scientifique émerge en tant que telle dans les années 1960. Elle vise l’étude des châteaux du Moyen-Âge et par extension tous types de constructions, fortifications de cette époque. Elle s’intéresse à l’évolution des châteaux, leurs fonctions, leurs formes et les relations entre environnement et châteaux.

Ainsi, dès le début, les objectifs de la construction du château de Guédelon étaient clairs : recherche de l’authenticité dans toutes les techniques mises en oeuvre.

Métiers et méthodes de la construction d’un château

Carriers, tailleurs de pierre, maçons, charpentiers, forgerons, essarteurs, ce sont plus de 35 ouvriers salariés et 170 bénévoles qui construisent, sous les yeux des visiteurs, le château fort de Guédelon dans le respect des techniques de construction médiévales. Les matériaux de construction sont simples et naturels : l’eau, la pierre, le sable, le bois.