Les détails importants lors d’une première visite

L’achat d’un château est un acte important. Comme tout bien immobilier, le choix et la première visite d’un château répondent à une procédure particulière. Il s’agit de bien identifier ses besoins, se poser les bonnes questions et être attentif aux détails. Car un château a des spécificités bien particulières qui le différencie des autres biens immobilier de prestige. Souvent chargé d’une histoire longue et tourmentée, le château a besoin de soins particuliers. Si en plus, le château tant désiré est inscrit ou classé aux monuments historiques, le nouveau propriétaire ne pourra peut être pas réaliser tous les aménagements qu’il désire.

Etienne de Beaurepaire, expert Barnes Propriétés et Châteaux répond aux principales questions à se poser et vous conseille sur les détails importants lors de la première visite d’un château.

Quels sont les détails importants lors de la première visite d’un château ?

Le premier élément à prendre en compte est l’environnement extérieur du château. Quelle est sa situation géographique ? Est-il isolé, ou est-il proche d’un village ou d’une ville ? Quelles sont les voies de communication à proximité ? Il est important de se renseigner auprès de la mairie dont le château dépend, si aucun projet futur n’est prévu, qui viendrait modifier négativement cet environnement. En effet, la construction d’une route, ou d’un parc éolien, a pu être votée lors d’un conseil municipal et le futur propriétaire du château aura peut être à subir des travaux bruyants dans quelques années.

Le bruit, les nuisances sonores liées à des animaux ou des voies routières importantes, sont des éléments importants à vérifier car lorsque l’on achète un château, on recherche la tranquilité, le calme. C’est pourquoi il est nécessaire d’effectuer plusieurs visites à différents moments du jour.

Ensuite, il s’agit d’examiner les bâtiments en eux-mêmes. Il faut vraiment visiter toutes les pièces et même les greniers parfois difficiles d’accès. C’est le meilleur moyen de vérifier que les charpentes, les toitures, les murs sont en bon état. De la même manière, les sous sols sont aussi des parties importantes, car dans l’obscurité peut se développer la mérule, qu’on surnomme “la lèpre des maisons”.

La toiture d’un château est un élément dont la réfection est un poste de dépense très important. C’est pourquoi il faut bien vérifier que les ardoises ne soient pas constituées d’amiante car sinon, le nouveau propriétaire devra mandater une entreprise spécialisée.

Enfin, il ne faut pas négliger les vérifications plus classiques : isolation, peintures, fissures, menuiseries, ventilation et électricité.

Quels sont les détails auxquels les acheteurs accordent le plus d’attention lors de la première visite d’un château ?

Les futurs acheteurs d’un château sont très sensibles à l’environnement. Ils cherchent avant tout le calme. Les principales préoccupations tournent autour de l’isolation et du système de chauffage.

Quels sont les détails que les acheteurs ont tendance à oublier ?

Les futurs acheteurs d’un château ont tendance à oublier ou négliger l’importance du système d’assainissement. L’assainissement n’est pas un détail. Il est souvent oublié car il n’est pas directement visible. Il est donc essentiel de se renseigner sur quel système d’assainissement alimente le château et surtout s’il est aux normes, ce qui n’est pas toujours le cas sur les châteaux. Si l’assainissement n’est pas normes, le notaire stipulera dans l’acte de vente du château, un délai maximal pour réaliser les travaux.

Quelles spécificités pour la première visite d’un château comparé à la visite d’un bien immobilier de prestige classique ?

Les châteaux sont des bâtiments anciens. Certains sont classés aux monuments historiques avec des contraintes spécifiques à respecter lors de la réalisation de travaux. Avant tout aménagement intérieur, il est nécessaire de vérifier que le gros oeuvre de votre château est solide et sain et donc ne pas hésiter à se faire accompagner lors de la seconde visite par un architecte spécialisé.